Michel-Piquemal-7-juillet-21h-cloitre

Michel Piquemal
Direction

Michel Piquemal commence ses études de chant à la Maîtrise de l’ORTF, puis poursuit sa formation avec Denise Duval et Pierre Bernac pour la mélodie française, Suzanne Anders et Paul von Schilawski au Mozarteum de Salzbourg pour l’interprétation du Lied.
En 1978, il fonde l’Ensemble Vocal Michel Piquemal avec lequel il crée des oeuvres de François Vercken, Roger Calmel, Jacques Casterède, Kamillo Lendvay, Marcel Landowski, Jean Guillou et Jean-Louis Florentz.
De 1985 à 1994, il enseigne au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. En 1987, il se voit confier la direction du Choeur Régional Vittoria d’Ile de France et du Choeur Régional Provence Alpes Côte d’Azur.
Michel Piquemal est invité à diriger de nombreux orchestres : les orchestres de Bordeaux, Cannes, Marseille, Nice, Nancy, l’Orchestre Régional Avignon-Provence, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre Philharmonique des Pays de la Loire, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre Symphonique d’Etat Hongrois, l’Orchestre de la Radio de Budapest, l’Orchestre de Bucarest, l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, etc.
Sa discographie est riche et diversifiée. En tant que baryton, il a enregistré des oeuvres de Liszt, Sauguet, Lalo, Rossini et récemment, avec la pianiste Christine Lajarrige, des mélodies de Poulenc. Avec ses diverses formations, ont été réalisés des enregistrements consacrés à Rossini, Mendelssohn, Brahms, Schubert, Cornelius, Donizetti, Fauré, Ropartz, Poulenc, Lendvay, Duruflé, Honegger et Tomasi.
À la tête de son ensemble vocal, Michel Piquemal remporte en 1996 les 3èmes Victoires de la Musique Classique avec l’enregistrement consacré à l’intégrale de la musique sacrée de Maurice Duruflé, paru chez Naxos.
Deux ans plus tard, c’est avec Le Roi David d’Honegger, enregistré pour le même label, cette fois avec le Choeur Régional Vittoria d’Ile de France, qu’il obtient la même récompense (5èmes du nom).
Officier des Arts et des Lettres et Chevalier de la Légion d’Honneur, il a reçu le prix hongrois Pro Artibus.