Romain-Dayez

Romain Dayez, baryton

Après une licence en chant lyrique au Conservatoire Royal de Bruxelles (CRB) dans la classe de Marcel Vanaud,
le baryton belge intègre celle d’Alain Buet au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSM) dont il est diplômé en 2015.
Approchant initialement le chant lyrique par la musique sacrée et/ou baroque, il bénéficie de conseils de grands maîtres tels que Howard Crook, Peter Kooij, Robert Expert, Claire Lefilliâtre, Vincent Dumestre, Greta De Reyghere, Stephan Van Dyck, Philippe Huttenlocher, Michel Laplénie, Kenneth Weiss, Jean-Claude Malgoire au cours de masterclasses, et chante en soliste avec une cinquantaine de chefs, dans plus de quatre-vingt productions d’oratorios et des Festivals.
Dans le répertoire opératique, Romain Dayez se perfectionne avec des artistes comme Janina Baechle, Nadine Denize, Janine Reiss, Thierry Migliorini, Olivier Reboul…. Il participe à plusieurs concerts d’extraits d’opéras avec orchestre, sous la baguette de Samuel Jean, Alexandre Piquion, Alain Altinoglu…
Il interprète de nombreux rôles dans diverses productions comme par exemple La Forêt Bleue, Don Giovanni, Aïda, L’Oristeo, Alcina, Castor et Pollux ou encore La Traviata de Verdi à l’Opéra de Metz, avec Nathalie Manfrino dans une mise en scène de Paul-Emile Fourny (avec lequel il travailla également le rôle de Méphistophélès une production de chambre de Faust de Gounod). Il interprète les rôles titres de deux comédies musicales en création: Ligne 5 et
Pourquoi j’ai mangé mon père, sous la direction de Xavier Delette au Théâtre du Châtelet. Il fut Prouvaire dans Les Misérables au Comédia, puis au Palais des Congrès de Paris et en tournée dans quinze Zéniths français.
Outre Reigen, il participe à de nombreuses productions opératiques contemporaines. et prochainement au Bergen International Festival en Norvège. Il participe également à divers spectacles à mi-chemin entre le lyrique et la chanson, entre l’opéra et le cabaret.
Au CNSM, il fait la rencontre de Catherine Simonpiétri, à qui il doit d’avoir fait mûrir en lui cette passion pour la musique contemporaine qu’il interprète régulièrement. Il accorde un temps précieux à rencontrer et collaborer avec des compositeurs de tous horizons : Jacques Leduc, Michel Lysight, Christophe Looten … et crée des pièces d’une vingtaine de compositeurs.
Il est directeur artistisque d’ALLIAGE Art Project, compagnie de danse contemporaine depuis 2012. A l’image de sa compagnie, il favorise les échanges entre les arts en participant à divers projets avec circassiens ou danseurs.
Une bonne partie de son activité est consacrée à des projets de recherches et à des collaborations avec des artistes de tous horizons. Il participe entre autre à des performances à l’Opéra de Paris (Palais Garnier) dans une chorégraphie de Sébastien Bertaud, au Palais de
Tokyo pour l’artiste coréenne Ayoung Kim. Il participe également à divers projets crossover.
Le soliste s’intéresse de près à la mélodie française et se produit en solo aux côté de pianistes de renom tels que Jeff Cohen ou Simon Ghraichy. Il bénéficie des conseils de mélodistes comme Zeger Vandersteene, Margreet Honig, Lionel Peintre, Anne Le Bozec, Susan Manoff… Il donne des récitals et est l’invité de nombreux Festivals comme Deauville, pour lequel il conçoit un concert-lecture avec l’écrivain Benoît Duteurtre. Il monte la plupart de ses récitals avec le pianiste Paul Beynet.