smain

Comédien

Né à Constantine en 1958, de parents inconnus, c’est en Avril 1960 qu’il arrive en France dans une famille d’accueil Maroco-Algérienne. Il vivra une enfance heureuse et pleine d’attention. Il grandit entre Vincennes et Saint-Mandé, vit ses moments les plus intenses en colonie de vacances, dévore les programmes télé. A 12 ans, il chante à la chorale des Petits Chanteurs de la Renaissance : « Vous imaginez, moi, le petit beur, avec une croix autour du cou, interprétant l’Ave Verum Corpus de Mozart ? ». Fan de Jerry Lewis, Buster Keaton et Laurel et Hardy, il débute sa carrière à 22 ans en faisant la tournée des cabarets Parisiens. Philippe Bouvard le remarque en 1983. Séduit par la verve de cet admirateur de Rimbaud et Verlaine, il lui offre une place dans son « Petit Théâtre ». Après le succès de son premier one-man-show, il enchaîne spectacles et nombreuses tournées. Il obtient en 1992 un Molière ainsi qu’une Victoire de la Musique, investit le cinéma, signe trois ouvrages… En 2004 Smaïn a enregistré pour Intrada une nouvelle version de Pierre et le Loup de Serge Prokofiev avec l’orchestre de Pau pays de Béarn sous la direction de Fayçal KAROUI. En 2005, avec Rebelote, il retrouve les planches qui l’ont révélé. Son rôle dans Harkis d’Alain Tasma diffusé sur France 2 en octobre 2006 sera une révélation, celui d’un acteur confirmé. En décembre 2006 il a été de nouveau récitant du Petit Tailleur de Tibor Harsanyi au Théâtre des Célestins avec l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Yannis Pouspourikas. Il réitère en janvier en enregistrant le Petit Tailleur avec l’Orchestre de la Suisse Romande. Après plusieurs représentations (Caen, Mulhouse, Genève, Montreux, Monte-Carlo) Smaïn a enregistré courant 2008 le Carnaval des Animaux de Camille St Saëns dont il a écrit le livret. Après avoir écrit les livrets de trois contes pour l’Oppb dont la partition a été composée par Cyrille Lehn et dirigé par Fayçal Karoui, il entame une tournée à travers l’hexagone et termine l’écriture d’un nouveau conte, une co-commande de l’orchestre de l’Oppb et l’Orchestre Régional Avignon-Provence. Smaïn a toujours porté un vif intérêt à toutes les formes de musique qui font partie comme il le dit de sa quête de culture et d’ouverture sur toutes les formes d’expressions artistiques.